guadeloupe_vue_satellite_300x229Mercredi 28 janvier 2009 est le 4ième jour de négociation, suite à la mobilisation générale demandée par le collectif Lyannaj kont pwofitasyon. Ce soir, le collectif, les élus, le patronat, les guadeloupéens attendaient des réponses de la part du Préfet Desforges. Ces réponses ne sont pas intervenues. Le préfet s’est borné à lire une déclaration du Ministre Y. Jégo. Il s’est ensuite levé de la table des négociations, pour, dit-il mieux préparer le travail à venir. Nous sommes mercredi... Le conseil des ministres est clos depuis un moment, je ne pense pas qu'on y ait fait grand cas de La Guadeloupe .

Ce départ du Préfet a suscité différentes réactions.

Le collectif d’abord rappelle que Samedi 25/01/09, il y avait 25 000 personnes dans les rues de Pointe à Pitre. Il y avait 40 000 personnes dans les rues le dimanche 26. Ce même collectif demande si l’Etat n’a pas pris la mesure de ce qui se passe en Guadeloupe.  Il demande aussi aux Guadeloupéens de s’emparer de la rue, et aux élus locaux de se positionner sur les nouvelles répressions à venir. En effet, de nouvelles forces de l’ordre ont débarqué ce jour. On note un accroissement de la présence policière. On parle d'un nouveau mai 67... Bizarrement, personne ici ne craint ces éventuels affrontements. On a déjà vécu ça. C'est bon, on connait, on est plus mur. Ca fera mal, on sait, mais on ne se laissera pas faire... T'inquiète!

C'est aussi ne pas connaître le peuple guadeloupéen.

De là, dans leurs interventions les différents hommes et femmes politiques ont TOUS parlé de travailler ensemble. Chacun à sa façon. Mais le résultat est là. Travailler ensemble pour une meilleure Guadeloupe. Personne ne dit si c'est une meilleure Guadeloupe avec ou sans l'Etat.. de toute façon son représantant est parti de la Guadeloupe.

Je crois fortement à la nécessité d'un travail en commun, à un éclaircissement de certains rouages particuliers à notre économie. (Par ex. fixation réelle des prix du carburant).

Je ne sais pas combien de temps cela prendra. J'ai pas forcément envie de savoir. Nombreux sont ceux qui comme moi ont  envie d'une construction solide, par, et pour des Guadeloupéens. (Une précision, tout le long des débat, il a été question du peuple guadeloupéen, et pas de noirs, blancs, métisses, indiens, ect.)

Ca me passionne. La Martinique prépare elle aussi, un mouvement d'envergure. Je suis encore plus passionnée!!

Dans sa dernière intervention Elie Domota, Représentant du collectif Lyannaj kont pwofitasyon explique que le collectif pose les problèmes sociétales, dés aujourd’hui, par le biais de ces revendications pour ne pas aboutir à une situation d'où on aura encore plus de mal à se sortir. On doit aller vers l’excellence. gp_uplgOn doit prendre le destin de La Guadeloupe en main.

Merci Mr Domota pour la conclusion. Mais dis, Mr Domota, j'ai le droit maintenant de le mettre en ligne le drapeau... Ou c'est trop tôt? Ha, ok, y en a plein qui sont pas au courant? A moins que c'en soit un autre.

Ha, et aussi, je veux bien une place de journaliste envoyée spéciale, quand on aura réquisitionné les locaux de RFO.
Ok, j'arrête.