01En passant dans les allées d'un supermarché de la place, je suis tombée amoureuse d'une orchidée, une phalenopsis. J'ai attrapé le virus à ce moment précis.03
Alors quand j'ai entendu que les orchidophiles de Guadeloupe s'exposaient ce week-end des 24 et 25 mars 2012, je n'ai pu que me rendre à cette manifestation. L'association guadeloupéenne d'orchidophilie , "l'abeille d'or" compte un peu plus d'une centaine de membres, répartis sur l'ensemble du territoire. Créée en 1980, elle a pour but la promotion des orchidées, la mise en relation des orchidophiles, la promotion de la connaissance des différentes espèces, sans oublier les échanges de conseils, plantes, documentations entre membres et la fameuse exposition annuelle des orchidées appartenant aux membres.   
Arrivée au vélodrome, l'accueil est au rdv. C'est tout sourire qu'on m'accueille et m'invite à ouvrir les yeux, prendre des photos et à participer à une tombola. Dans un deuxième espace, on peut acquérir des plantes, et avoir contact avec des pépiniéristes passionnés de la place.  J'en ai eu plein les yeux! Les couleurs sont extraordinaires, les formes originales et certaines implantations sont improbables..

J'aurai aimé que cette expo se fasse sur un espace plus grand, pour avoir le loisir de mieux voir chaque pièce présentée, pour ne pas être bousculée (peut être aussi la rançon de la gloire!). MAIS, j'aurai surtout aimé que les visiteurs respectent un peu plus les plantes, lors de leur passage.(N''oublions pas que les orchidées présentées sont celles d'amateurs qui y mettent beaucoup d'amour.)  

En tous les cas, je salue bien bas le travail énorme de ces passionnés pour nous présenter une expo de cette qualité. Je reviendrais;; c'est sûr... et peut-être dès aujourd'hui... (Puisque lors d'un échange avec une des membres de l'association, elle m'a assurée que dès qu'on a la volonté de voir l'expo plusieurs fois, c'est qu'on a vraiment le virus !!

02